• Petite leçon sans version "chaumière" , bien nécessaire de la maltraitance des lévriers

    Bonjour à toutes et à tous

    Un titre bien audacieux , ceux qui m'apprécient diront même fort prétentieux ! happy mais pour le coup, comme à chaque fois,  peu importe le jugement d'autrui,  il faut parfois  et même souvent chercher l'efficacité et les idées...

    Alors pour en revenir à nos lévriers, la journée sur la  vie typique d'un greyhound, diffusée sur les réseaux sociaux a été partagée des milliers de fois , très commenté, ça c'est la bonne nouvelle, la moins bonne c'est que la plupart des commentaires sont stériles comme bien souvent " il faut les tuer tous ...." enfin, je  ne vais pas vous refaire la suite de l'article dédié aux gens qui insultent les espagnols...et aussi encore de nombreuses confusions avec l'Espagne.

    Alors voici en deux parties , ces deux combats, pour que les personnes puissent s'y retrouver, ne connaissant en France bien souvent que les martyrs d'Espagne.

     

    Petite leçon de la maltraitance des lévriers

     

    En Espagne, les galgueros ( chasseurs avec galgos ) n'utilisent pas de fusil et des chiens à la place.

    Ils utilisent donc des galgos mais pas que également de nombreux podencos, et bien d'autres races.

    Les pétitions pour moi qui appellent à faire interdire la chasse avec le galgo en Espagne sont purement et simplement spécistes car ce sont loin d'être les seuls à souffrir!

    Rappelons que les réhalas, parties de chasse où des meutes de podencos et autres races dont les mâtins espagnols, dogues argentins par exemple sont elles louées à la journée!

    Des chiens attachés et entraînés ensemble sur une remorque, voilà ce que sont les réhalas, et vous n'y verrez pas de galgos....

     

    Petite leçon de la maltraitance des lévriers

    Petite leçon de la maltraitance des lévriers

     

    La maltraitance concerne donc avant tout les galgueros ainsi que certains gitans qui ont la triste réputation de marquer leurs chiens au fer rouge pour les identifier plus facilement.

    Les lévriers et autres malheureux sont utilisés jusqu'à l'épuisement pour la chasse ou la reproduction continue.

    Au niveau, lois, l'Espagne a ratifié la convention européenne du droit des animaux, les chiens y ont donc le statut d'animal de compagnie.

    Voilà sur quoi, tous ensemble avec les associations nous devrions travailler de façon concrète pour sortir enfin d'un cercle vicieux qui est devenu à présent une grande vitrine d'adoptions...et ce, concernant les galgos où les associations se retrouvent en difficulté pour les faire adopter tant le choix y est immense...

    Voilà pour l'Espagne, une maltraitance réelle, régulière et qui ne bouge que très peu depuis de nombreuses années malgré l'implication de plus en plus importante des espagnols sur le terrain.

    On peut tout de même constater que nombre de galgueros abandonnent davantage leur chiens en refuge, ce qui est tout de même une avancée, comme la douce Mori ci dessous, utilisée pour la reproduction et à l'adoption pour  " Au nom des galgos ".

    Petite leçon bien nécessaire de la maltraitance des lévriers

     

     

     

    - Alors maintenant voici le combat qui me tient également très très fort à cœur et qui est finalement une même cause: Les GREYHOUNDS.

    Régulièrement confondu avec les galgos, ils n'en ont pourtant pas les mêmes retombées malheureusement.

    J'ai du mal à comprendre comment nombre de personnes oeuvrant pour les galgos ferment les yeux sur les greyhounds !

    Ils sont un peu plus grands et plus développés musculairement, au niveau caractère, très ressemblants, des amours de douceur et des machines de course en extérieur!

    Contrairement aux chiens espagnols , ils ne bénéficient d'aucun statut, enfin, si , celui d'animal d'élevage.

    Autant dire, pareil que les poules, vaches ect, ils dépendent donc du ministère de l'agriculture.

    Aussi dur que cela puisse paraître, ces chiens naissent et son exploités uniquement pour gagner des sommes astronomiques lors des courses.

    Selon les statistiques établies, un greyhound meurt tous les trois jours déjà rien qu'en entraînement!

     

    Petite leçon sans version "chaumière" , bien nécessaire de la maltraitance des lévriers

    Petite leçon sans version "chaumière" , bien nécessaire de la maltraitance des lévriers

     

    Cela ne concerne pas la France, dont les courses sont amatrices mais l'Irlande, l'Angleterre, les USA, la nouvelle Zélande, l'Australie et même la Chine.

    Ils vivent enfermés dans des kennels du matin au soir, sont drogués pour optimiser leur vitesse en course et ne sortent que quelques heures pour courir de force.

     

    Petite leçon sans version "chaumière" , bien nécessaire de la maltraitance des lévriers

     

     

    Voilà leur vie, la plupart du temps euthanasiés de façon atroce et économique aux pesticides dès deux ans, s'ils ne courent plus assez vite.

    Ils sont tout aussi battus et malmenés que les galgos et autres espagnols.

     

    Petite leçon sans version "chaumière" , bien nécessaire de la maltraitance des lévriers

     

    Les greyhounds sont les chiens les plus massacrés au niveau international!

    Premier chien revendu aux laboratoires, il se retrouve même sur le marché de la viande au Vietnam et en Chine.

    Contrairement aux assos françaises concernant les chiens d'Espagne qui pour l'heure n'arrivent pas à œuvrer ensemble et loin de là, les assos européennes de greyhounds dont " Lévriers en détresse "pour la France se réunissent et font action sur action, notamment des plaintes en continu pour faire pression .

    Grâce à leur mobilisation, plusieurs états dans certains pays se sont vus interdire les courses de greyhounds.

    Le combat est encore immense car vous le comprendrez, vu les sommes en jeu, il n'est pas aisé de mettre fin à ce terrible scandale qui mérite, c'est le moins que l'on puisse dire, la compassion des amoureux des animaux.

    Et pas seulement, pleurer sur leur sort ne suffit pas, il faut aussi informer, faire du concret et ne pas hésiter à nous rejoindre si vous considérez que les galgos et les greyhounds sont un seul et même combat.

     

    Petite leçon sans version "chaumière" , bien nécessaire de la maltraitance des lévriers

     

    Voilà, un point encore sûrement utopique  mais nécessaire , car même si c'est laborieux on avance avec la persévérance, l'endurance et en se posant aussi de bonnes questions.

    Merci pour eux

     

    Elodie BUDIEL

     

     

    « Sauvée d'eutha a 10 ans et deux ans et demi de box depuis pour cette mamie podDifficultés comportementales, l'agressivité sans tabous.......Partie 1 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    zibany
    Mardi 10 Janvier à 09:03

    Le combat est encore long, les greyhounds doivent être défendus autant que les autres ,surtout qu'ils sont considérés comme du profit,. il faut interdire les courses à la base du profit et leur interdire certains pays ou ils servent pour l'expérience ou la viande.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :